Tout commence lorsque Paul Forestier, conservateur de la bibliothèque municipale de Grasse rencontre  Henri Vendel, poète et inspecteur des bibliothèques. De leur rencontre viendra cette idée folle : un de chaque exemplaire de poésie publié en France et déposé au titre du dépôt légal à la bibliothèque nationale de France (BNF) sera envoyé et conservé à la bibliothèque municipale de Grasse, constituant le fonds Vendel fort de 30 000 ouvrages de poésie. Durant cinq décennies, de 1950 à 1996 les collections de la bibliothèque s’enrichissent de ce patrimoine mis à disposition de la population et des amateurs de poésie.

Mais la poésie est vivante et il s’est agit dès le début de la faire vivre. Avec Henri Vendel est organisé un concours de poésie dont la bibliothèque conserve les archives, et qui couronne le lauréat d’un prix Vendel. C’est dire que la poésie à grasse était vivante et active. Dans les années 80, ces actions se sont amplifiées, proposant tant des rencontres pour les scolaires que des lectures par et autour des poètes, des conférences et table-rondes donnant à la poésie une belle présence et un vaste auditoire. L’idée d’une maison de la poésie a ainsi germé très tôt.

 

vv9 3511768 maxpeopleworldtwo020897
©Sète Tourisme                                                                                         ©Télérama
 

Des actions comme  « La Poésie a un Visage » et le « Printemps des poètes » , dès 1999, ont permis d’organiser des rendez-vous réguliers autour de la poésie. Entre 1999 et 2010, ont eu lieu tous les ans  expositions, lectures, rencontres, spectacles, ateliers d’écriture… Ces actions ont permis de toucher un public large, tant la jeunesse et les scolaires qu’un public adulte, de découvrir des voix variées et contemporaines qui se sont mis à résonner dans la cité.

 

preparation 1 20210703 110333

 

Ainsi poètes et éditeurs, plasticiens  ont pu s’appuyer de façon concrète sur le Fonds Vendel, qui, sans être exhaustif, a toujours été une base de travail incomparable. Citons par exemple Gérard Serée, Jacques Clauzel, les éditions Unes, Tarabuste, Jacques Brémond, Jean Marie Barnaud et Alain Freixe.

Une Maison de la poésie dans la ville. En 2006, la bibliothèque de Grasse décide de fonder une Maison de la Poésie qui rapidement adhéré à la Fédération Européenne des Maisons de Poésie (MAIPO). Cette décision a permis une plus grande visibilité et des possibilités de développer actions pédagogiques et culturelles et d’emménager dans des locaux jusqu’en 2019 date où elle doit fermer pour laisser la place aux travail de la nouvelle médiathèque. Son action a permis de recevoir de nombreuses classes de la Ville de Grasse, de la maternelle au lycée, mais aussi du département. En lien avec le Rectorat, des formations pour les enseignants ont été organisées pour soutenir leur approche pédagogique. Ce fut un lieu de consultation de cette ressource énorme qui est maintenant dans les collections de la villa Saint-Hilaire.  

  

SITOTHÈQUE 

Si la poésie est écrite, elle est aussi largement un art oral. La voix des poètes permet d’entendre les langues dans lesquelles les poèmes sont composés et permet d’accéder autrement au dit poétique.

La poésie contemporaine cherche à trouver de nouvelles façons et de nouveaux lieux pour la faire vivre. Citons par exemple le succès retentissant des scènes de slam où les poètes d’un nouveau genre, tout en désacralisant le poétique retrouvent cette joie d’être ensemble et de partager, faire naitre dans l’instant une parole neuve. De façon plus traditionnelle, les lectures poétiques se multiplient, et de médiathèques en salles de spectacle, salons et scènes littéraires, trouvent de nouveaux publics. Les festivals aussi, qui dans une société du spectacle et du loisir, fleurissent sur tout le territoire, des lectures sous l’arbre aux voix vives de Sète en passant par tous les marchés, salons et festivals plus modestes, portent la parole poétique vers de nouveaux publics. Mais la poésie contemporaine invente de nouvelles formes, alliant recherches musicales et vocales, matériaux sonore et  technologies, vidéo et numérique pour faire glisser la poésie dans un nouveau temps, celui de la modernité.

C’est pourquoi la Maison de la Poésie et la Bibliothèque de Grasse se sont très tôt tournées vers la poésie vivante ou « live » organisant rencontre, lectures et tables rondes dans des manifestations récurrentes Ainsi « La Poésie a un Visage », créée en mars 1999 pour répondre à la volonté de sensibiliser le public à la poésie contemporaine rassemblaient bibliothécaires, enseignants et poètes. La création du « Printemps des poètes » en mars 1999 a permis une plus grande visibilité. Entre 1999 et 2010, pendant le mois de mars, ont été proposés expositions, lectures, rencontres, conférences, projections, spectacles, ateliers d’écriture, de création, nouvelles technologies … au public le plus large possible : enfants et jeunes dans le cadre scolaire et partenariat avec les enseignants, parents d’élèves, public des adultes fréquentant le Centre Hospitalier, celui des détenus de la Maison d’Arrêt, et bien évidemment à l’ensemble des Grassois. Plus récemment la manifestation « les poètes n’hibernent pas » a permit de rencontrer un poète et d’élargir les occasions d’écouter de la poésie.

Aujourd’hui, la bibliothèque et les médiathèques de Grasse cherchent à prolonger cet intérêt pour la poésie en organisant des événements dans la continuité de ces manifestations et en organisant des scènes ouvertes et des rencontres poétiques. Plus que jamais, la voix du poète permet ces instants rares de communion et d’échange.

 

Carte multimédia interactive des voix des poètes

 

 

Poetry world sound map

Une carte interactive des voix des poètes de la planète Ce site permet de situer les poètes sur une carte et de les entendre dire leurs poèmes mais aussi attache une expérience plastique à partir de la voix.

 

lyrik

© lyriklinie

 

Lyrik-line est un site très complet et un conservatoire qui répertorie les voix des poètes de par le monde. Certains poètes très connus et pour d’autres de véritables découvertes surtout en ce qui concerne des langues rares. Ne pas hésiter à feuilleter ce site très riche.

 

Concert Harpe et Voix 11

 

D’autres ressources sont à consulter ici :

 

Souncloud #poésie,

Rentrer dans un univers sonore allant de la création musicale à la lecture de poèmes, de conférences et de musique expérimentale. Ici les poètes déposent leur voix et créations sonores et des institutions comme la maison de la poésie de Paris, le Cipm et bien d’autres y participent. 

Ecoutologue 

Sétay : Du flow et de la poésie

Premier rappeur en showcase et interview sur l’Écoutologue et franchement, ça fait plaise. Le crew valaisan Sétay a récemment sorti son deuxième album « Petit rêveur » et nous offre une version revisitée de cinq de leurs chansons.

Auditions de Sitaudis

Le site de Michel Arbatz

Les conférences de la BNF

Émissions de radio

Radio grenouille

 

 

Une idée originale : 

 

OAga8S94vqsvOT38T6BdrXh6jmM

 

Les playlists 

Tout commence lorsque Paul Forestier, conservateur de la bibliothèque municipale de Grasse rencontre  Henri Vendel, poète et inspecteur des bibliothèques. De leur rencontre viendra cette idée folle : un de chaque exemplaire de poésie publié en France et déposé au titre du dépôt légal à la bibliothèque nationale de France (BNF) sera envoyé et conservé à la bibliothèque municipale de Grasse, constituant le fonds Vendel fort de 30 000 ouvrages de poésie. Durant cinq décennies, de 1950 à 1996 les collections de la bibliothèque s’enrichissent de ce patrimoine mis à disposition de la population et des amateurs de poésie.

Mais la poésie est vivante et il s’est agit dès le début de la faire vivre. Avec Henri Vendel est organisé un concours de poésie dont la bibliothèque conserve les archives, et qui couronne le lauréat d’un prix Vendel. C’est dire que la poésie à grasse était vivante et active. Dans les années 80, ces actions se sont amplifiées, proposant tant des rencontres pour les scolaires que des lectures par et autour des poètes, des conférences et table-rondes donnant à la poésie une belle présence et un vaste auditoire. L’idée d’une maison de la poésie a ainsi germé très tôt.

 

vv9 3511768 maxpeopleworldtwo020897
©Sète Tourisme                                                                                         ©Télérama
 

Des actions comme  « La Poésie a un Visage » et le « Printemps des poètes » , dès 1999, ont permis d’organiser des rendez-vous réguliers autour de la poésie. Entre 1999 et 2010, ont eu lieu tous les ans  expositions, lectures, rencontres, spectacles, ateliers d’écriture… Ces actions ont permis de toucher un public large, tant la jeunesse et les scolaires qu’un public adulte, de découvrir des voix variées et contemporaines qui se sont mis à résonner dans la cité.

 

preparation 1 20210703 110333

 

Ainsi poètes et éditeurs, plasticiens  ont pu s’appuyer de façon concrète sur le Fonds Vendel, qui, sans être exhaustif, a toujours été une base de travail incomparable. Citons par exemple Gérard Serée, Jacques Clauzel, les éditions Unes, Tarabuste, Jacques Brémond, Jean Marie Barnaud et Alain Freixe.

Une Maison de la poésie dans la ville. En 2006, la bibliothèque de Grasse décide de fonder une Maison de la Poésie qui rapidement adhéré à la Fédération Européenne des Maisons de Poésie (MAIPO). Cette décision a permis une plus grande visibilité et des possibilités de développer actions pédagogiques et culturelles et d’emménager dans des locaux jusqu’en 2019 date où elle doit fermer pour laisser la place aux travail de la nouvelle médiathèque. Son action a permis de recevoir de nombreuses classes de la Ville de Grasse, de la maternelle au lycée, mais aussi du département. En lien avec le Rectorat, des formations pour les enseignants ont été organisées pour soutenir leur approche pédagogique. Ce fut un lieu de consultation de cette ressource énorme qui est maintenant dans les collections de la villa Saint-Hilaire.  

  

SITOTHÈQUE 

Si la poésie est écrite, elle est aussi largement un art oral. La voix des poètes permet d’entendre les langues dans lesquelles les poèmes sont composés et permet d’accéder autrement au dit poétique.

La poésie contemporaine cherche à trouver de nouvelles façons et de nouveaux lieux pour la faire vivre. Citons par exemple le succès retentissant des scènes de slam où les poètes d’un nouveau genre, tout en désacralisant le poétique retrouvent cette joie d’être ensemble et de partager, faire naitre dans l’instant une parole neuve. De façon plus traditionnelle, les lectures poétiques se multiplient, et de médiathèques en salles de spectacle, salons et scènes littéraires, trouvent de nouveaux publics. Les festivals aussi, qui dans une société du spectacle et du loisir, fleurissent sur tout le territoire, des lectures sous l’arbre aux voix vives de Sète en passant par tous les marchés, salons et festivals plus modestes, portent la parole poétique vers de nouveaux publics. Mais la poésie contemporaine invente de nouvelles formes, alliant recherches musicales et vocales, matériaux sonore et  technologies, vidéo et numérique pour faire glisser la poésie dans un nouveau temps, celui de la modernité.

C’est pourquoi la Maison de la Poésie et la Bibliothèque de Grasse se sont très tôt tournées vers la poésie vivante ou « live » organisant rencontre, lectures et tables rondes dans des manifestations récurrentes Ainsi « La Poésie a un Visage », créée en mars 1999 pour répondre à la volonté de sensibiliser le public à la poésie contemporaine rassemblaient bibliothécaires, enseignants et poètes. La création du « Printemps des poètes » en mars 1999 a permis une plus grande visibilité. Entre 1999 et 2010, pendant le mois de mars, ont été proposés expositions, lectures, rencontres, conférences, projections, spectacles, ateliers d’écriture, de création, nouvelles technologies … au public le plus large possible : enfants et jeunes dans le cadre scolaire et partenariat avec les enseignants, parents d’élèves, public des adultes fréquentant le Centre Hospitalier, celui des détenus de la Maison d’Arrêt, et bien évidemment à l’ensemble des Grassois. Plus récemment la manifestation « les poètes n’hibernent pas » a permit de rencontrer un poète et d’élargir les occasions d’écouter de la poésie.

Aujourd’hui, la bibliothèque et les médiathèques de Grasse cherchent à prolonger cet intérêt pour la poésie en organisant des événements dans la continuité de ces manifestations et en organisant des scènes ouvertes et des rencontres poétiques. Plus que jamais, la voix du poète permet ces instants rares de communion et d’échange.

 

Carte multimédia interactive des voix des poètes

 

 

Poetry world sound map

Une carte interactive des voix des poètes de la planète Ce site permet de situer les poètes sur une carte et de les entendre dire leurs poèmes mais aussi attache une expérience plastique à partir de la voix.

 

lyrik

© lyriklinie

 

Lyrik-line est un site très complet et un conservatoire qui répertorie les voix des poètes de par le monde. Certains poètes très connus et pour d’autres de véritables découvertes surtout en ce qui concerne des langues rares. Ne pas hésiter à feuilleter ce site très riche.

 

Concert Harpe et Voix 11

 

D’autres ressources sont à consulter ici :

 

Souncloud #poésie,

Rentrer dans un univers sonore allant de la création musicale à la lecture de poèmes, de conférences et de musique expérimentale. Ici les poètes déposent leur voix et créations sonores et des institutions comme la maison de la poésie de Paris, le Cipm et bien d’autres y participent. 

Ecoutologue 

Sétay : Du flow et de la poésie

Premier rappeur en showcase et interview sur l’Écoutologue et franchement, ça fait plaise. Le crew valaisan Sétay a récemment sorti son deuxième album « Petit rêveur » et nous offre une version revisitée de cinq de leurs chansons.

Auditions de Sitaudis

Le site de Michel Arbatz

Les conférences de la BNF

Émissions de radio

Radio grenouille

 

 

Une idée originale : 

 

OAga8S94vqsvOT38T6BdrXh6jmM

 

Les playlists 

playlist Maison de la Poésie

 

playlist Causeries et Conférences

 

playlist Portrait de poète

 

Playlist Lecture de poèmes

 

Playlist chanson et poésie

 

Playlist poésie slam